MAYA 3 – La bande dorsale du soutien-gorge


Je poursuis le montage du soutien-gorge MAYA, à partir du patron gratuit proposé par AFI sur son site internet.

Les deux premières étapes étaient :

Aujourd’hui : le montage de la bande. Avec mes excuses pour la qualité médiocre des photos, la luminosité hivernale au moment où je les prises ne permet pas de miracles !

Je rappelle que l’objectif de ce tutoriel est une présentation rapide des étapes de montage du MAYA telles que je les ai pratiquées, ce n’est ni une traduction des instructions de la créatrice (qui sont ici et ici), ni un pas-à-pas détaillé du montage d’un soutien-gorge.


Première étape : assembler les deux bandes : une en jersey décoratif, l’autre avec le dos en powernet et le devant en tissu stable (les deux sont bleu marine sur mon exemple) :

Les couture sont surpiquées.

J’ai fait le choix de replier les surplus vers l’arrière du soutien gorge. Sur les instructions du Maya, ils sont repliés vers l’avant car le dos est en dentelle transparente.

Cette surpiqure permet de renforcer une couture qui sera très sollicitée lors du port du soutien-gorge, car perpendiculaire à l’étirement autour de la poitrine.

 

 

 

 

 

Deuxième étape : assembler la doublure et l’extérieur.

J’ai fait la couture d’assemblage endroit contre endroit, uniquement sur le haut du pont pour en assurer la finition. Puis j’ai surpiqué cette couture sur l’endroit.

Troisième étape : pose des élastiques.

Contrairement à un soutien-gorge en tissu, j’ai posé les élastiques avant de coudre les bonnets. Ceci afin de limiter les manipulations sous le pied de biche du soutien-gorge avec les bonnets cousus, ce qui risquerait plier ou endommager la mousse des bonnets.

Les élastiques sont posés en deux passages au point zigzag, le premier avec l’élastique sur l’endroit (face veloutée vers le haut), le second après l’avoir replié sur l’envers. Pour plus de détail sur la pose « lingerie » des élastiques, je vous invite à revoir cet article.

 

Quatrième étape : finitions du dos

Enfin, on pose la bretelle dorsale et l’attache, toujours dans l’idée de faire un maximum de manipulation avant de coudre les bonnets.

Pour plus de détails sur les modalités, il est également possible de revoir l’article de la série « coudre ensemble un soutien-gorge ». Le principe est exactement le même ici que pour un soutien-gorge en tissu, seul l’ordre des étapes diffère.

La bande est terminée, reste à y fixer les bonnets, ce sera la dernière étape.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *