Avis patron : Talisman


J’ai essayé le patron de soutien-gorge « Talisman » de Etoffe malicieuse.

Ce modèle, un des rares à être proposé par une créatrice française, gagne progressivement la blogosphère. Par exemples, je l’ai vu ici chez Lily sews, ici chez Cigale Couture, ou encore là sur le blog des addicts de Etoffe Malicieuse.

Mon avis va être un peu partiel (et non partial), car je n’ai pas pu essayer le modèle que j’ai cousu. Les tailles sont plutôt larges, du 75A au 120D, mais… pas suffisantes en bonnets pour moi. Du coup, j’ai cousu pour d’autres, en 75A (ici en photos) et en 90B.

Je ne désespère pas d’essayer un jour un Talisman moi-même, si Vivianne réussit à vaincre la gradation des bonnets  😉

 

 

Premier avis, les impressions positives affluent dès le départ :

  • le prix : 12,90 euros pour un patron de lingerie, c’est un des moins chers de la catégorie. En outre, pour un patron, il y a deux modèles : basque intégrale ou partielle !
  • support pdf, pas de frais d’expédition ni de délai, aucune difficulté : les pièces sont petites, il ne faut que quelques pages à imprimer en fonction de la taille.
  • la qualité des explications : très détaillées, des pas à pas mêlant efficacement photos et croquis, des explications vraiment très claires même si on n’a jamais essayé la lingerie. La préparation et les fournitures sont aussi bien présentées. Seule critique : comme il y a plusieurs versions, il faut parfois faire bien attention à ne lire que le passage correspondant à celle choisie.
  • des fiches techniques accompagnent le livret : les élastiques, la dentelle, fabriquer un petit noeud, les armatures… plein d’informations utiles avant de se lancer. Dommage que je n’ai pas eu tout ça plus tôt !   🙂

A noter que le patron repose sur un bonnet en une seule pièce, dont l’arrondi est fait par une couture à la façon d’une pince sur le dessous du bonnet. Cela lui donne un look assez délicat.

Autre point visible au dessin technique : la bande dorsale est dessinée pour être étroite, les bretelles sont fixées verticalement (et non en dos nageur). 

De ce que j’ai lu sur le design de lingerie, ces points en font un modèle plutôt destiné aux petits seins (jusqu’à C / D).

Je n’ai relevé aucune erreur ou défaut sur le patron, et je me suis vraiment fait plaisir à coudre ces deux exemplaires.

Leurs destinataires ne voulaient ni armature ni mousse, j’ai donc monté des bonnets en tissu doublé.

 

 

J’ai un peu modifié le modèle au niveau des bretelles, afin de faire un système réglable sur l’avant. C’est la seule adaptation que j’ai faite au patron.

A l’essai, mes deux modèles m’ont renvoyé le même avis : pas assez couvrant sur le dessus des seins. Là, on est clairement dans la question de goût. Talisman est un modèle d’apparence plutôt légère, qui offre un décolleté assez large. J’ai parfois lu que certains trouvaient les modèles de la collection Pin-Up trop couvrants, Talisman l’est nettement moins.

Autre remarque : sur mes deux modèles, le bonnet baillait un peu sur le haut des seins. Ca nécessiterait un ajustement du patron dans leur deux cas : il me suffira de faire une petite pince sur le patron du haut bonnet avant de couper le tissu. Il me semble avoir lu sur un blog que c’était arrivé à quelqu’un d’autre… Est-ce une particularité du patron ou une coïncidence  ? Je ne saurais dire, faute d’un échantillon assez large. Cela relève toutefois de l’ajustement bénin.

J’en ai parlé à Viviane, la créatrice du patron, qui m’a donné deux pistes de réflexions. D’une part, le modèle est prévu avec armatures. Ne pas en mettre peut déformer les bonnets, d’où le bâillement. D’autre part, il est préconisé en l’absence de mousse de placer du framilastic sur le haut des bonnets pour le soutenir… hors, bêtement, je ne l’ai pas mis au bon endroit : je l’ai placé en soutien sous les bras, et non sur le haut bonnet. Autant dire qu’il est difficile de savoir ce qui provoque le bâillement : un besoin d’ajustement, ou un choix de montage inapproprié ?

En conclusion, Talisman me semble être un excellent modèle pour se lancer, très très bien expliqué, et peu onéreux.

Sa forme et sa plage de taille ne me semble pas le désigner comme modèle pour grands bonnets, mais en revanche son design permet de créer des modèles très divers, frais et légers.

 

 

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci pour cette revue du patron !
    Je ne me suis pas encore décidée à sauter le pas, mais je vais bien finir par craquer.