Essai : baleines acier spirale


Pour améliorer la tenue de mes soutien-gorge, sur certains modèles j’ai ajouté une petite baleine sur le côté. 

1603-Rose 3Sur cette photo, on voit entre le powernet blanc et la dentelle que la couture est renforcée.

Il y a à l’intérieur une bande de gaine abritant une baleine. Cela empêche le côté du soutien-gorge de rouler ou se replier, et vient aider au support global.

 

J’ai cherché le type de baleine adapté pour cet usage. J’ai d’abord commencé avec une baleine plastique, de ce genre-là :

1608-baleines-plastiques

Source : Alysse créations

 

Avantage : pas cher, ça se coupe bien, une bête pince à ongle suffit. Il faut impérativement la limer après pour arrondir et adoucir l’extrémité. Facile à mettre en place.

Inconvénient : même bien limée, cette baleine reste agressive, et j’en ai déjà deux qui ont foré leur trou à travers la gaine. Très désagréable quand on se retrouve d’un coup avec un truc piquant sous le bras !

 

Plus récemment, j’ai décidé de changer de modèle, et d’essayer ce qui est décrit comme le « top de la baleine » : l’acier spirale. Résistant mais souple grâce à son ressort, l’extrémité est arrondie grâce à un embout.

1608-Spirale
Sauf que c’est nettement plus cher. Histoire de faire quelques économies, j’ai acheté un segment au mètre et des embouts (impératifs).

1608-Spirale outilsRésultat : solide cela est, petit scarabée ! Tes muscles tu vas travailler. J’ai dû acheter une pince coupante spécialement pour, et je n’ai pas encore bien pris le coup de main pour couper le fil en deux points sans complètement déformer l’extrémité.

Au passage, mieux vaut avoir de la marge sur les embouts : il m’est arrivé d’en voir un tout déformé tomber, inutilisable  🙁

1608-Spirale têteAvec un peu d’obstination, j’ai réussi à couper la chose et à lui mettre sa petite tête.

A chaque fois que je pose un embout et que je l’écrase à la pince pour qu’il reste en place, ça me fait penser au personnage de Magnéto dans les X-Men.

Entre ça et les outils pour le métal, je me retrouve bien loin de la délicatesse habituellement associée à la couture de lingerie !

 

Au premier essai, avec de la spirale de 7mm, je me suis rendue compte que le résultat était trop large pour rentrer dans la gaine. Damnation ! J’ai dû recommencer, de la commande en ligne au découpage, avec de la baleine de 5mm. Et elle est déjà bien assez rigide.

1608-Spirale taille

Avantage : pas trop cher si on l’achète à découper, est réputée pour être plus solide et durable (à voir dans le temps). La plupart des magasins la proposent coupée et montée avec embouts.

Inconvénient : sauf à l’acheter déjà coupée à la bonne dimension, un peu difficile à mettre en oeuvre, surtout au début. Demande un outillage adapté et à être motivé pour forger ses baleines.

Et vous, ça vous arrive de sortir la boîte à outils entre deux coutures de dentelles ? J’ai cru comprendre que c’est fréquent chez les couturiers/ères en corsets.

sprigs_lavender2

Pour ceux qui voudraient essayer, je trouve ce genre d’article :

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *