Avis patron : « Pique-nique Champêtre »


J’ai essayé le premier patron du livre « Coudre sa lingerie », la culotte en coton intitulée « Pique-nique Champêtre ». Les noms des patrons de ce livre sont très imagés, pas forcément directement parlants  😉

 

C’est le patron destiné à débuter. Contrairement aux autres, les instructions sont très détaillées et accompagnées de schémas. De fait, c’est un modèle très facile à coudre.

J’ai utilisé la plus grande taille disponible, soit un 46. Mon impression est que le patron taille plutôt petit.

Petit bémol : la méthode de calcul de la longueur d’élastique est assez basique – la longueur de tissu moins 20 %, puis essayez sur vous. Je trouve qu’essayer un élastique non cousu sur soi permet juste de vérifier qu’on n’a pas fait une grosse boulette, genre ajouter 20 % au lieu de les retirer. Mais l’étirement varie selon les élastiques, et est différent avant et après couture.

Or sur ce modèle en tissu stable, c’est l’élastique qui fait tout le travail de tenue : il faut qu’il serre juste assez et pas trop, milieu difficile à trouver. A une autre page, l’auteur explique clairement que c’est une question d’habitude, et qu’il faut s’entraîner. Je reste sur ma faim : j’aurais aimé plus d’information sur les paramètres de longueur de l’élastique.

 

Mon résultat :

1606-Culotte print 1 1606-culotte print 2

Pas mal, non ? C’est un modèle à gousset flottant. Pour ceux et celles qui se grattent la tête, « mékesskidi? », le gousset est la pièce d’entrejambe. Celle qui protège la zone intime de tout contact irritant ou pire. Cette pièce doit être en jersey de coton. Ici on dit flottant car le gousset est pris dans la couture côté fesse, mais il est libre sur l’avant (il n’y a pas de couture sur le devant) :

1606-Culotte print 3

Le résultat est beau, propre, mignon, c’est bien dans le cahier des charges. Et je l’ai fait dans un tissu assorti à un de mes soutien-gorge, ça rend mieux :

1606-Ensemble papillons 2

Sauf que j’ai choisi un soutien-gorge Shelley très couvrant, ce qui n’est pas le plus cohérent avec cette culotte qui est beaucoup plus « taille basse » que je ne pensais.

1606-Ensemble papillons

Si on regarde cette culotte de près, à première vue, c’est pas mal. Léger et mignon sur l’avant :1606-Culotte print port 3

Couvrant sur l’arrière :

1606-Culotte print port 2

Mais de profil, ouille ouille ouille, le ventre dépasse méchamment, j’ai l’impression d’avoir pris 15 kg d’un coup (et j’en ai pas besoin). Cette photo-là, je me suis vraiment fait violence pour la publier, mais l’honnêteté me pousse à reconnaître que c’est la vérité, et que ça montre bien pourquoi je ne porterai pas beaucoup cette culotte :

1606-Culotte print port1

De fait, cette culotte monte nettement moins haut que ce dont j’ai l’habitude, et je me sens TRES inconfortable à la porter, inutilement exposée sur des zones que je préfère garder à l’abri voire soutenir un peu avec les sous-vêtements.

En conclusion, ce modèle est simple à coudre, permet d’obtenir facilement un résultat mignon… Mais la forme n’est définitivement pas ma « cup of tea », pour reprendre l’expression d’une blogueuse que j’admire, tant pour son écriture que pour le contenu de ses articles 😉

sprigs_purple

 

 

 

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *