Livre : « Coudre sa lingerie »


J’ai eu le plaisir de découvrir un livre sorti récemment : « Coudre sa lingerie », par Katherine Sheers et Laura Stanford (lien affilié)

Je vais faire simple : c’est un petit bijou.

La conclusion de la préface écrite par les deux co-auteurs résume bien mon impression à parcourir ce livre : « Nous avons passé des heures à rire en buvant du thé et en dégustant les pâtisseries de Laura tandis que nous choisissions les tissus que nous avons taillés et épinglés avant de les piquer pour confectionner les dessous que vous découvrirez sur ces pages. Nous y avons mis beaucoup d’amour et nous espérons que notre livre vous apportera autant de joie que nous en avons eue en le réalisant. »

sprigs_blue

Ce livre est comme une parenthèse hors du temps. Un moment doux et sucré, plein de tendresse.

Moi qui préfère l’efficacité, à la limite de l’utilitarisme… je me suis laissée portée par les photos et l’ambiance. Ce livre parle d’un temps d’autrefois, où on laissait la place au temps et aux belles choses. De la lingerie en beaux tissus chaîne et trame, des points faits à la main, des techniques lentes.

1604-CL ex2

D’un temps qui n’a peut-être pas vraiment existé, mais auquel nous pouvons rêver. Le temps des poèmes et des parfums. Ce livre est une ode aux cinq sens. La sensualité, ça tombe bien, pour de la lingerie, non ?

Culotte gainante, porte-jarretelles, caraco… Il y a du choix, toujours des modèles classiques, et même souvent vintage. Une ambiance romantique. Ca donne l’envie de découvrir un autre univers, une autre façon de vivre ses dessous.

1604-CL ex

Si ce livre était un gâteau, je crois ce serait un joli cupcake fourré, surmonté de crème fouettée. Avec une cerise confite posée dessus : un carnet d’adresses rédigé par Marie Poisson.

Bon, vous voulez savoir un peu plus précisément ce que j’ai acheté ? Dans mon style brutalement efficace habituel ? Ca va être difficile, même les noms des patrons sont poétiques… Je vous en mets quelques-uns, mais pas tous – il faut garder des surprises :

  • pique-nique champêtre : culotte en coton
  • tentation taquine : string à volant
  • premiers émois : soutien-gorge et culotte en tulle
  • doux comme une caresse : imaginez donc ce que c’est !
  • belle de jour : gaine-fourreau à porte-jarretelles

 

Sur le plan pratique, le livre est accompagné de deux planches de patrons à taille réelle. Il y a une vingtaine de modèles ; les tailles vont de 36 à 46. Les patrons sont en noir et blanc, pas trop de chevauchement. Ce n’est pas ce que j’ai vu de mieux pour la lisibilité, mais c’est tout à fait abordable :

1604-CL patrons

Du côté des instructions, par contre… J’ai un doute. Les explications sont très littéraires,  et je les trouve un peu compliquées. Des phrases pleines de mots pleins de syllabes. J’ai du mal à me représenter ce qu’il faut faire en les lisant. A part sur le premier modèle, il n’y a quasiment aucun schéma explicatif des instructions de montage.

Pour les couturières plus avancées, il y a un chapitre à la fin sur des techniques de couture traditionnelle de couture lingerie, tout à fait passionnant. Je ne suis pas sûre que j’apprécierai autant de couture main, mais c’est vraiment intéressant de réaliser comment certains points peuvent être faits : attache de soutien-gorge construite à la main, insertion de dentelle, jarretelles gainées…

Je pense que je m’essaierai prochainement au modèle de début, la culotte champêtre en coton. Elle est présentée comme un bon point de départ. Ca me permettra de me familiariser de plus près avec le style des instructions.

1604-CL culotte

Je reviendrai vous en parler après réalisation !

sprigs_rose

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. C’est très tentant, je vais aller le feuilleter au plus vite ! Dommage pour les explications littéraires, j’aime pas ça en revanche…

  2. J’ai feuilleté ce livre à la librairie, je suis d’accord avec toi, c’est un vrai bijou ! Le chapitre final sur les techniques est très instructif.

  3. J’avais repéré la version en anglais, je me laisserai peut-être tenter maintenant qu’on le trouve en français ! Merci pour la revue !

  4. Merci à vous pour vos commentaires.
    @ La Couture Rose : je n’ai pas encore pris le temps de faire un modèle ou deux, je te dirai après essai ce que ça donne !
    @ Grenadine : le chapitre final est en effet très détaillé, sur des techniques que je n’avais jamais vues ailleurs car très ciblées haute couture / couture main de lingerie
    @ 24 : je le trouve déjà ardu à suivre dans les détails en français, je ne m’y serais pas retrouvée en anglais 🙂