Coudre ensemble un soutien-gorge : bretelles et attaches


Dans notre pas à pas du montage du soutien-gorge Boylston, nous approchons de la fin. Avant-dernière étape : les bretelles et attaches dorsales.

Les coutures de cette étapes se font sur des épaisseurs significatives. Il peut être temps d’envisager de changer d’aiguille pour un diamètre plus important, si vous ne l’avez pas encore fait.

A vous de voir selon votre machine et votre ressenti. Personnellement, je prends une aiguille universelle en 90 pour fixer l’attache dorsale.

Je rajoute une recommandation non incluse dans les instructions du Boylston avant de fixer la bretelle dorsale. Bien vérifier que la taille de l’extrémité du soutien-gorge correspond à votre attache, sinon redécouper la courbe :

1603-B59

Il est important de le faire maintenant, car au moment de poser l’attache, la bretelle dos sera en place et on ne pourra plus modifier !

Dans mon cas, je recoupe le dos selon la courbe violette, dessinée selon la taille de mon attache. Au niveau où l’attache sera enfilée, il faut que la courbe finisse par un petit plat perpendiculaire au bord.

 

On reprend les instructions du Boylston :

25 – Fixer la bretelle élastique arrière en l’alignant avec la bande dorsale du soutien-gorge. Avec l’endroit sur le dessus, coudre la bretelle au soutien gorge avec un zigzag très étroit, d’abord au milieu de la bretelle élastique, puis un second passage sur le bord extérieur. Ne pas étirer l’élastique en cousant. 

J’utilise un point extensible pour cette couture

1603-B61

Ce n’est pas le même montage que les élastiques précédents. On est plutôt sur le principe d’un appliqué.

La bretelle est posée sur l’endroit du soutien gorge, côté endroit de la bretelle vers le haut :

1603-B60

L’envers de la bretelle est contre l’endroit du soutien-gorge.

La couture est faite par deux aller-retour. Un au milieu, l’autre sur le bord. Cet élastique est assez rigide, je le laisse droit et je positionne peu à peu le tissu dessous quand il avance.

1603-B62

 

26 – Recouper le tissu en trop derrière la bretelle élastique, au ras de la couture du milieu. Recouper au besoin l’élastique pour que l’extrémité du soutien-gorge (où sera fixée l’attache) soit rectiligne.

On recoupe au besoin le tissu en trop derrière la bretelle… J’ai sauté cette étape car le powernet ne dépassait pas.

C’est bien la première fois que j’arrive à coudre ma bretelle aussi précisément. Je m’améliore 🙂

 

27 – Ouvrir le côté de l’attache avec les anneaux et insérer le côté gauche du dos du soutien-gorge dans cette ouverture

Comment savoir de quel côté mettre quelle attache ? Si on positionne le soutien-gorge comme pour l’enfiler à quelqu’un, les anneaux sont dans la main gauche, les crochets dans la droite :

1603-B63

L’attache à anneaux s’ouvre pour pouvoir enfiler le tissu à l’intérieur. C’est là qu’on est content d’avoir recoupé la bande dorsale pour qu’elle corresponde à la taille de l’attache :

1603-B64

 

28 – Refermer l’ouverture de l’attache sur le soutien-gorge, et coudre avec un point zigzag étroit ou un point satin. Retirer les fils de bâti

J’ai cousu au point droit, profitant que mon attache était sertie sur les bords et que je n’avais pas besoin de faire plus de finitions :

1603-B65

J’ai pu rater un truc, mais je n’ai pas compris à quel bâti faisaient référence les instructions.

 

29 – Marquer le pli du milieu de la pièce avec les crochets, et avec les crochets vers le haut placer la pièce non pliée sur le côté droit du soutien-gorge, aligner le pli du milieu avec le bord du soutien-gorge. Bâtir les crochets au soutien-gorge. Bâtir ou épingler le bord de l’attache à crochets sur le soutien-gorge. Cela vous aidera à aligner l’attache à crochets sur l’envers du soutien-gorge.

 

30 – Plier l’attache à crochets par-dessus l’extrémité du soutien-gorge et tourner ce dernier face envers vers le haut. A présent, aligner l’arrière de l’attache à crochets avec votre ligne de bâti ou d’épinglage qui marque le bord de l’attache à crochets sur l’endroit du soutien-gorge.

 

31 – Coudre l’attache à crochets en utilisant un zig-zag étroit ou un point satin.

 

J’ai complètement dévié des instructions 29-30-31 pour fixer l’attache côté crochet. Cette méthode est utile pour les pièces sans ouverture dans laquelle enfiler le tissu du soutien-gorge. Dans ce cas, il faut coudre l’attache à l’envers, puis la replier et la fixer en position.

1603-B66

Toutefois, je disposais d’une attache avec ouverture, que j’ai fixé comme la première après avoir enfilé l’extrémité du soutien-gorge dans l’espace prévu à cet effet.

Seule difficulté : l’espace pour le pied presseur est limité par les crochets (toujours coudre crochets vers le haut pour qu’ils ne s’emmêlent pas dans les griffes d’entrainement).

1603-B67

Voilà. Notre soutien-gorge peut être essayé. Restent quelques finitions, on s’y met vite 🙂

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *