Coudre ensemble un soutien-gorge : tracer et préparer le patron


Ca y est, on commence le soutien-gorge !! D’abord préparer son patron. Je rappelle que pour cet exemple, je travaille avec le Boylston d’Orange Lingerie, mais le mode de couture sera très similaire avec n’importe quel patron de soutien-gorge de construction classique.

Le Boylston se présente sous forme d’un fichier pdf de 76 pages. On peut se contenter d’imprimer d’une part la page 10 (bretelle commune à toutes les tailles) et d’autre part les pages correspondant à la taille choisie. Celle-ci est mentionnée en blanc sur fond noir en haut de chaque page. Le Boylston comprend 7 pièces de patron :

  1. – Haut du bonnet
  2. – Bande dorsale
  3. – Bas du bonnet, côté intérieur
  4. – Bas du bonnet, côté extérieur
  5. – Côté (se place entre le pont et la bande dos)
  6. – Pont (partie centrale)
  7. – Bretelle

Toutes les pièces seront coupées en 2 exemplaires symétriques, sauf la 6 qui est unique (sur certains patrons, elle est dessinée à moitié et se coupe sur le pli) :

1603-Pièces Boylston

Lors de l’impression, attention à bien préciser une échelle à 100 %, et à vérifier le carré de repère (un inch soit 2,54 cm de côté) :1603-Vérif impression

 

Sur des patrons papier tels que ceux de la collection pin’up, il faut décalquer les pièces dans la taille recherchée :

1603-PIn Up Classic doc

 

Sur le Boylston aussi bien que sur la collection Pin’up, les marges de couture sont incluses. Dans les deux cas sont utilisées en standard des marges de 1/4 inch, soit 0,635 cm.

 

Voilà, j’ai scotché et découpé mes pièces du Boylston, en 40DD.

1603-Pièces découpées

 

Comme indiqué au passage sur les mesures, je vais utiliser la taille 40DD à la recherche de la taille 38E : les volumes des bonnets sont les mêmes, je diminue simplement la longueur de la bande dorsale.

 

Pour cela, je trace un trait perpendiculaire à la ligne d’étirement, je coupe et je rescotche à la dimension visée (ici, j’ai réduit de moins d’un inch, par choix de confort) :

 

1603-Tracer sur bande dos

1603-Couper bande dos

Je vais simplement redessiner aux ciseaux la courbe du haut et du bas sans cassure, en respectant les coins, qui ne doivent pas être déplacés.

1603-Coins à respecter

A demain pour la découpe des pièces en tissu 🙂

Et vous, quel patron avez-vous choisi ? Des difficulté pour la préparation des pièces en papier ?

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    Est-ce que tu conseilles de laver les tissus avant de les coudre, comme pour les vêtements ?

    • Bonjour,
      Comme pour les tissus de vêtements 🙂
      Donc oui impérativement si c’est du coton ou un autre tissu susceptible de rétrécir. Ce serait dommage de s’appliquer au millimètre près sur les dimensions des pièces pour les retrouver 10 % plus petites à la sortie du premier lavage.
      Et également selon les couleurs pour vérifier si il n’y a pas de risque de déteindre. Marie Poisson parle dans un de ses articles du « trempage » : http://ateliermariepoisson.blogspot.fr/2015/04/faire-sa-lingerie-soi-meme-trucs-et.html
      Par contre, sur un polyester ou un polyamide et les couleurs « calmes » (beige, blanc…), j’ai tendance à faire l’impasse, aucune mauvaise expérience n’est passée par là 😉

  2. J’ai egalement appris récemment que pour la lingerie qu’il fallait repasser tous les tissus avec une pattemouille puis les laisser refroidir sur la table à repasser sans les toucher pour qu’ils se rigidifient (cette technique à un nom que je n’ai pas retenu). Elle permet notamment au Jersey de ne pas s’enrouler après decoupe.

  3. soffie on said:

    Je vous rejoindrai plus tard, je suis en panne internet… bon commencement !