Avis patron : Shelley immaculé (collection Pin Up de B Johnson)


Je me suis essayée à la couture d’un patron de Mme B. Johnson : le modèle « Shelley ». 

Le patron m’a gentiment été prêté par un ami (s’il passe par ici : encore merci !). Ce patron n’est pas si difficile à trouver, mais on ne peut l’acheter qu’en version papier, avec des frais de port internationaux.

En outre, ce patron est vendu par lots de taille. Les bonnets A à D sont dans un lot, les bonnets E à H dans un autre. Et pour chacun, deux formules selon que la bande soit inférieure ou égale à 38 ou supérieure à 40. Bref, il ne vaut mieux pas hésiter entre 38D et 40E, c’est un coup à acheter 4 fois le patron pour avoir toutes les tailles !

Je suis donc ravie d’avoir pu me rendre compte de ce qu’il donne avant de me décider. J’ai confirmation qu’il faut que j’évite les petites tailles de bonnet. Le modèle qui m’a été prêté contenant les bonnets C et D, j’ai essayé d’extrapoler la gradation du 38E.

Shelley

Lecture rapide du schéma technique :

  • c’est un modèle à bande complète, assez couvrant
  • le bonnet est divisé en 4 morceaux, ce qui permet pas mal de possibilités esthétiques (avec en principe un morceau en dentelle pour le haut bonnet)
  • les bretelles sont en tissu sur l’avant

Je l’ai réalisé en satin de coton légèrement extensible, avec une dentelle renforcée d’un ruban sur le haut. Pour le dos, j’ai retenu un powernet blanc ferme (entre médium et strong). J’ai fait quelques photos du montage de ce Shelley immaculé dans ce post.

 

Le simple fait de le faire en monochrome avec de la dentelle blanche lui donne un certain cachet :

1602-Shelley6

Les explications sont claires, avec une version française en prime (quelques expressions sont traduites un peu bizarrement mais on s’y retrouve). Pour quelqu’un qui n’a jamais cousu de soutien-gorge, ça sera peut-être un peu difficile, mais les étapes sont bien détaillées avec un schéma à chaque fois. Si vous avez vu le cours de B Johnson sur craftsy, le Shelley a un montage très similaire au Classic et ça roule tout seul !

Passons maintenant aux essayages une fois terminé :

1602-Shelley face

De face : je suis très contente du résultat. La dentelle est magnifiquement placée. Voilà un chouette dessous.

 

1602-Shelley dos

De dos : une bande impeccable et impeccablement positionnée !

Seul défaut : j’ai utilisé sans méfiance un powernet bien ferme… J’aurais dû rallonger un peu la bande, là elle est trop serrée, ça boudine et ça finit par être inconfortable sur une journée.

 

1602-Shelley profil

De profil : c’est là qu’on voit le mieux les retouches à donner au patron. Manifestement, le morceau du bonnet sur le côté tire un peu, il faudrait le reprendre (ou mon extrapolation de gradation a raté quelque part). Et le haut de la bande mériterait une petite pince.

 

1602-Shelley 3-4

Avez-vous vu mon erreur ? Trop pressée de finir, j’ai bêtement oublié de mettre la baleine verticale dans la gaine prévue pour l’accueillir sur le côté de la bande ! La gaine rajoute un peu de fermeté, mais pas tout à fait assez.

Et surtout sous le sein, on voit un espace entre la baleine et la base du sein. C’est la forme de mon sein, très plat dessous : la courbe du sein ne correspond pas vraiment à celle du patron… ni des baleines ! Pour l’instant, je ne suis pas parvenue à trouver un modèle de baleine qui corresponde à la forme de mon sein. La quête continue.

 

En attendant, puisque ce modèle est sensé pouvoir se porter avec ou sans baleine, j’ai essayé les deux :

Avec baleines : 1602-Shelley face

1602-Shelley 3-4

Sans baleines : 1602-Shelley face sans armature

1602-Shelley 3-4 sans armature

On voit que la ligne est plus flatteuse et le maintien plus efficace avec baleines. Mais comme elles ne sont pas bien adaptées à la ligne des seins, elles appuient de façon inconfortable sur les côté du sein. En outre, la bande étant un peu trop serrée, les baleines sont compressées sur les côtés en-dessous des seins.

Je n’ai pas fermé la gaine à baleine, je peux les enlever et les remplacer, jusqu’à ce que je trouve le modèle idéal  🙂

 

Bilan du patron Shelley : l’essai m’a convaincue, et le look est très intéressant, sage et couvrant mais avec un bon potentiel de fantaisie grâce aux découpes. Il est bien expliqué, avec une version française en prime.

Je reviendrai donc vers ce patron, en achetant la pochette correspondant le mieux à ma taille. Mais je vais d’abord essayer un autre patron de la même gamme, acheté en 34-38 D-H, le « Pin Up Classic », ce qui me permettra de mieux vérifier quelle est ma taille dans cette collection.

sprigs_purple

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci de partager tous ces essais. C’est super intéressant et ça met bien dans le bain pour le jour où je me sentirai prête à me lancer.

    • Merci de ton commentaire. Ce n’est pas si difficile qu’on croirait. J’ai eu un peu de mal parce que j’ai voulu commencer par patronner, mais avec un patron tout fait et de bonnes explications, ce n’est pas l’Everest 🙂

  2. Nilou on said:

    Et bien ça progresse, plus que quelques petites modifications pour arriver à la perfection.
    J’ai reçu hier mon « pin up classic » . j’ai réalisé une première toile en coton. Tout comme pour le shelley je dois modifier les bonnets mais cela devrait être plus facile avec 2 seuls morceaux et après…. à nous les belles lingeries;)