Création d’un soutien-gorge (6) : test de l’élastique


Lors de la création du soutien-gorge, l’élastique du bas est capital : avec la bande il doit assurer 80 % du soutien (contre 20 % pour les bretelles).

Il vaut mieux éviter des élastiques de moins de 1,2 cm de large. Comme je suis sur un bonnet généreux, je vais prendre du 20 mm, plutôt ferme.

En réfléchissant à mon élastique, j’ai réalisé que j’avais dessiné et découpé la bande dos à mes mensurations, sans aucun retrait. Damnation ! Boulette ! J’ai ENCORE oublié l’élasticité. Si je continue comme ça, la bande va à peine me caresser les côtes, je n’aurai aucun soutien.

 

Heureusement il n’est pas trop tard pour corriger. Je vais soigneusement me livrer à quelques essais. Zou, je sacrifie 10 cm d’élastique pour les tests :

1601-Elastique 1 mesure

Et je couds l’élastique sur une chute de powernet, en double épaisseur pour simuler la bande. Premier passage au point zig-zag étroit :

1601-Elastiqeu 2 cousu

Deuxième passage au zig-zag trois points, on voit déjà que l’élastique a changé de forme. Le fait d’être cousu l’étire légèrement, de presque 5 % (il mesure 10,5 cm du côté couture) :

 

1601-Elastique 3 mesure finale

Au passage, je note que mon zig-zag trois point n’est pas régulier. La machine a eu du mal à faire un entraînement régulier, il faudra que je modifie mes réglages. Peut-être un point à peine plus long, ou la pression du pied de biche à revoir ?

 

J’étire mon échantillon pour voir la réaction de l’élastique :

1601-Elastique 4 tendu

 

Il s’étire jusqu’à 13cm, soit + 30 % par rapport à sa taille d’origine.

Il faut que je réduise la dimension de ma bande dos. Pas de 30 %, sinon je vais me sentir comme un saucisson, ce n’est pas le but ! L’ensemble élastique + powernet est bien ferme. Je retiens 5 % pour mon prototype. C’est en essayant qu’on apprend.

 

Je redessine ma pièce de bande, en diminuant sa longueur de 5 mm tous les 10 cm :

1601-Bande dos SG réduite sur élasticité

Voilà, plus qu’à ajuster les courbes en haut et en bas aux ciseaux, et à reporter le tout sur la bande en powernet avant de poser l’élastique « pour de vrai ».

sprigs_dots

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bsr merci pour ces partages, parcontre je pense que je ne vais pas réussir à tester mon elastique 🙁

    Ca va etre mon premier

    Courage pr la suite

    • L’important est de le coudre l’élastique en 2 fois : premier passage sur l’endroit du tissu au point zigzag étroit, on replie l’élastique sous le tissu (sur l’envers), puis deuxième couture au point zigzag trois points. Ca permet d’avoir l’élastique sous le tissu, et qu’il dépasse un peu (surtout si c’est un élastique de lingerie à picots, c’est plus joli).
      Il n’est pas indispensable de tester et mesurer. Mais s’essayer sur un échantillon permet de vérifier les réglages de sa machine.
      Bon courage !