Création d’un soutien-gorge (2) : les mesures lingerie


Avant de vous montrer en détail le patron du soutien-gorge, quelques considérations sur les mesures lingerie.

Parce que pour faire un patron sur mesures, le plus important, et même le plus difficile, c’est d’avoir les bonnes mesures. Le reste, c’est de la géométrie

Il y a des mesures « faciles » à prendre : espace entre les seins, ou écartement des pointes des seins.

 

Mais aussi des « difficiles » : hauteur de la pointe du sein au dessous du sein, ou largeur du sein sur la ligne de poitrine en passant par le mamelon.

 

Moi j’ai les seins qui tombent : c’est comme ça ! Et comme ils sont plutôt volumineux, le mamelon, il se met volontiers aussi bas, voire en-dessous du bas du sein (le point où le sein rejoint la partie plate de la poitrine)…

Alors elle est OU, cette « ligne de poitrine » qui passe par le mamelon ? Je ne vais pas prendre mes mesures en dessous du sein quand même ?

 

La théorie : Moi (en exagérant même pas, hélas) :
Croquis seins 1 Croquis seins 2

 

Si je me mesure en portant un soutien-gorge, je fausse le résultat ou pas ?

Finalement, j’ai décidé de truquer. Torse nue devant un miroir, j’ai imaginé où serait ma ligne de poitrine si mes seins n’étaient pas soumis à la gravité. Au besoin, je les ai soutenus avec une main en mesurant de l’autre.

J’espère que mes résultats ne seront pas trop faussés par mes contorsions !

 

Le livre d’ESMOD contient les mesures-types pour le prêt à porter, sur la base du bonnet B. Voici quelques repères :

Taille 40, bonnet B

Taille 46,

Bonnet B

Moi…

Tour de poitrine

90

105

107

Hauteur de poitrine (de la base du cou au mamelon)

22,5

24

27

Tour du sein (longueur de l’armature)

19,5

22,5

28

Hauteur du dessous de sein à la ligne de poitrine (ligne horizontale du mamelon)

5,5

6,25

7

(en trichant)

Largeur dos

49

58

50

 

Donc par rapport à la morphologie standard, j’ai les seins bas et volumineux. Et un tout petit dos, qui fait que mon tour de poitrine global n’est pas si éloigné du 46 en bonnet B.

Mais il est clair que je vais avoir du mal à me retrouver en prêt à porter dans une coupe ajustée en 46, qui est pourtant la taille vers laquelle je me tourne spontanément. Toutes ces années pour comprendre !

sprigs_dots

Et vous, vous trouvez votre bonheur dans le prêt-à-porter ? Vous avez l’impression d’avoir la morphologie standard de la femme-type imaginée par l’industrie textile pour votre taille, ou vous galérez ?

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Corine on said:

    Très intéressant cet article.. On ne peux pas dire non plus que je corresponde aux standards de l industrie textile.. D autant que si je me repère aux tailles, je devrai porter un soutien gorge en 115c.. Autant dire que les seins se font la malle sous la bande du soutien gorge et ne parlons pas du bonnet bien trop petit… C est pour ça que je me suis mise à faire mes dessous.. Je vais suivre avec attention tes explications.. Merci en tout cas..

    • En fait dans l’industrie, les modèles les plus représentés s’arrêtent au 90D… Ca donne l’impression qu’il est difficile de trouver sa taille lorsqu’on est au-dessus. Du coup, c’est sympa de pouvoir s’affranchir du prêt à porter.
      Merci de ton commentaire 🙂