La bonne taille d’un soutien-gorge


La question de la taille des soutien-gorge est cruciale, comme le montre ma première expérience, où je me suis retrouvée avec un soutien-gorge mieux réussi que ce dont j’aurais imaginé être capable, mais aux bonnets trop petits et donc non portable.

Plusieurs blogs soulignent l’importance de la taille des soutien-gorges :

 

J’ai trouvé l’idée intéressante, et je me suis sacrifiée pour faire progresser la science (au moins la mienne). J’ai fouillé  au fond de mes placard pour trouver un vieux soutien-gorge trop petit, pour visualiser l’effet sur moi d’un dessous trop petit, hors effet des baleines car ce modèle n’en a pas :

1601-SG trop petit

Et je peux encore grossir le trait en appuyant pour mettre l’entre-sein à l’endroit où il devrait être :

1601-SG vraiment trop petit

 

Pour les anglophones, Beverly Johnson, surnommée la bonne fée des soutiens gorge, dit souvent que 70 % des femmes portent un soutien-gorge qui n’est pas adapté à leur morphologie / leur taille. Je n’ai pas de doute que j’en fais partie…

Elle propose 4 façons de prendre ses mesures. Je vais en essayer deux et vous en proposer une cinquième 😉

A noter : de ce que j’ai compris, elle préconise de prendre ses mesures en sous-vêtement, dans un soutien gorge qui nous va le mieux possible, mais sans mousse ni coques intégrées pour ne pas fausser le résultat. Toutefois, d’autres recommandent vivement de prendre ses mesures torse nu.

 

Voici mes mesures !

Je veux bien apparaître en dessous sur ce blog, mais il y a des limites à mon impudeur : vous ne verrez pas nue en train de prendre mes mesures. Et dans un pur esprit scientifique, j’ai pris ces mesures avec plusieurs soutien-gorge différents, histoire de voir si ça provoquait des variations 🙂
(La réponse est : oui, environ 1 à 2 cm – mais ma respiration joue sur 6 cm au moins, et je ne peux pas rester en apnée le temps de me changer, donc j’ai peut-être faussé ce résultat…)

 

  • Tour de poitrine et mesure sous la poitrine

1601-Mesure tour poitrine blanc      1601-Mesure sous poitrine blanc

J’obtiens 107 de tour de poitrine, et 85 sous la poitrine (79 en comprimant poumons vides). Soit un écart de 107 – 85 = 22 cm = 8,66 inches.

 

  • Tour de poitrine et mesure sur la poitrine

1601-Mesure tour poitrine or    1601-Mesure haut buste or

J’obtiens 107 de tour de poitrine, et 95 au-dessus de la poitrine.  Soit un écart de 107 – 95 = 12 cm = 4,72 inches.

Mme Johnson préconise plutôt cette mesure, surtout en auto-mesure devant son miroir. Elle explique la règle selon laquelle chaque inch d’écart (soit 2,54 cm) représente une taille de bonnet, je dois donc me référer à la cinquième lettre de l’alphabet => je fais un bonnet E en me basant sur sur le haut-buste, et … un bonnet H en me basant sur le tour de poitrine. Suis-je sensée trouver un tel écart ?

 

J’ai testé le « bra calculator » qui donne la taille de soutien-gorge en fonction des trois mesures utilisées ci-dessus. C’est officiel, je fais un 85 F selon la table de mesure européenne, qui équivaut à un 100 F dans les tailles françaises (F pour français : le résultat en bas à droite) !

Bra calculator

Moi qui ai l’habitude de regarder des bonnets D en magasins, je saurai qu’il faut aller voir ailleurs… mais je ne pense pas que je vais gagner en diversité de choix ! Et si j’achète un patron américain, je devrai aller regarder du côté du 38DD. Quoique j’aurais tout intérêt à reprendre le tableau de mesure du créateur du patron, dès fois qu’il ait utilisé une base de référence différente.

D’ailleurs, un autre calculateur, avec les mêmes mesures, m’a envoyée sur un 95H taille française ! Même si ces calculateurs ne possèdent pas la vérité absolue, c’est clair : il va me falloir admettre que je ne suis pas dans le champ des standards commercialisés A-B-C-D et qu’il me faut des tailles « spéciales »… Je n’ai pas encore décidé si j’étais perturbée d’être hors-normes ou soulagée d’apprendre que ce sont mes soutien-gorge qui ne sont pas adaptés à moi et non l’inverse. Mais ma quête de la « bonne taille » ne fait que commencer !

Si ces questions de mesure et de taille vous intéressent et que vous voulez approfondir le sujet, je vous invite à lire le dossier très très complet établi par l’expert moelleux (tout en français, c’est-y pas beau ?)

Revenons aux méthodes de mesure pour la confection :

  • Tour de poitrine et profondeur du bonnet : il s’agit de mesurer la profondeur de bonnet sur un soutien-gorge à notre taille, verticalement de la pointe du sein à la baleine. Vu ma propension désormais prouvée à ne pas savoir choisir un soutien-gorge à ma taille, je vais éviter cette méthode.

 

  • Essayer différentes tailles d’un même modèle : comme dit sur le site de la bonne fée des soutien-gorges, cette méthode n’est utilisée que par les professionnels du soutien-gorge qui proposent plusieurs tailles du même modèle à leurs clientes… pas pour moi. Je ne vais pas coudre 6 ou 7 modèles juste pour les essayer. Ce serait sûrement intéressant, mais je doute de ma patience.
    Sauf à aller dans un magasin de lingerie et à partir avec un portant dans la cabine d’essayage. Je ferai peut-être ça un jour, pour voir la tête de la vendeuse.

 

  • Je vous indique une autre option : la création sur-mesure du soutien-gorge. Je me suis lancée, avec pour commencer le dessin du buste de base. Je me demande si j’arriverai à un résultat cohérent.

160119-Début patron SG

 

Je vous raconterai la suite de mes aventures avec ce patron une prochaine fois…

sprigs_pink1

Et vous, vous connaissez votre taille de soutien-gorge ? Ou j’ai commencé à semer le doute dans votre esprit et vous allez ressortir le mètre à ruban ?

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’ai vu ton post sur T&N et je suis venue voir !

    C’est tellement compliqué de trouver un bon soutien-gorge ! (quand ça m’arrive j’en prends dans toutes les couleurs, c’est triste.)
    Il y a plein de paramètres à prendre en compte. Dans mon cas, comme j’ai un dos (et une carrure) de nageuse est-allemande, les mesures habituelles ne marchent pas, car ça fausse le bonnet. De même que la largeur (l’implantation ?) et l’espacement des seins. Si je suis les indications, je devrais faire un truc genre 95A (la taille qui n’existe pas, hein) alors qu’en réalité un 95B de chez DIM convient. Et seuls les baleines de bonnet B ne me font pas mal, quelle que soit la marque, même si tout le reste va.

    Mais du coup, je te souhaite bon courage dans ta quête, c’est une noble cause !

    (ps : prendre toutes les tailles d’un modèle pour essayer en cabine, je l’ai fait, mais en hypermarché)

    • Merci pour tes encouragements.
      Si tu veux en lire plus, je te recommande le site de l’expert moelleux cité ci-dessus. Elle fait des distinctions assez claires entre taille des bonnets et taille du dos (elle a un tout petit dos, le contraire de toi, mais finalement la même difficulté pour trouver une solution valable). Et elle a écrit des choses intéressante sur la forme des seins et des baleines.