Maillot de bain – Jalie 3134


 

Je voulais un nouveau maillot de bain, pour nager. Traduction : une pièce, avec des bretelles qui tiennent en place et pas trop d’échancrure ou de décolleté.

J’ai choisi le Jalie 3134 : « maillot de bain dos nageur ».

Ca ne se met ni dessus ni dessous, mais matières et techniques ne sont pas sans rappeler la lingerie.

Surtout pour l’élasticité.

Toujours l’élasticité.

 

Gros avantage du patron : il est gradé de la taille 2 ans aux grandes tailles (jusqu’au 50, avec 127 de tour de poitrine).

Les explications sont très bien présentées, en anglais et en français, avec plein de schémas. Cerise sur le gâteau : elles sont accessibles en ligne, on peut les lire en détail avant même d’acheter le patron.

 

Sur le modèle d’exposition, ça donne ça :

 

jalie 1       jalie 2

 

 

Sur moi, ça serait plutôt ça :

1601-Maillot face         1601-Maillot dos

 

J’ai zappé la doublure et le cordon de décoration (en blanc sur la photo du modèle). Bref, j’ai fait au plus simple pour un premier essai.

1601-Maillot1601-Maillot dosJ’ai utilisé des tissus de composition incertaine achetés en coupons bradés, mais qui semblaient posséder une bonne élasticité, une capacité à reprendre leur forme et une bonne réaction à l’eau. Ils ne deviennent pas (trop) transparents, sèchent bien… Que demander de plus ?

Enfin, j’ai ajouté une pièce d’entrejambe en coton, parce que je n’avais que modérément confiance dans la composition de mes tissus et que je tiens beaucoup au confort de mon intimité.  Ça fait une couture moche sur le devant, ça sèche moins bien, mais je n’ai pas de regret !

 

 

 

 

 

 

 

La principale difficulté du modèle : les élastiques ! Non seulement il faut en trouver des spéciaux maillots de bain qui résistent au chlore, mais également de la bonne largeur. Et les poser bien régulièrement un peu partout : bretelles, dos, tour des jambes.

J’ai commencé avec des élastiques transparents de mon stock, que j’avais déjà testés avec succès sur un maillot de bain pour ma fille, mais de 6mm de large seulement et pas chers :

Lastin Mercerie Extra

Source : Mercerie-extra

…et fini avec des élastiques du même genre, et de la largeur préconisée par le patron, mais pas garantis au chlore (pour l’instant ça tient, mais vieillissement en piscine à voir) :

Elastique 1 cm Rascol

Source : Rascol

 

Ayant essayé les deux, je confirme que pour l’esthétique et le confort mieux vaut respecter la largeur préconisée à 1 cm, surtout en taille adulte !

 

Pour la pose des élastiques, les instructions du patron donnent exactement la dimension à utiliser, il faut faire des repères aux quarts sur l’élastique et sur le tissu pour les raccorder.

Evidemment, j’ai voulu faire ma maline et y aller au pif. Résultat : j’ai systématiquement tendu un peu trop l’élastique, de 1 à 2 cm, et pas forcément de façon régulière. J’ai encore beaucoup de progrès à faire sur le coup de main.

1601-Maillot bretelles dos

Et comme je me suis plantée sur le montage, mes bretelles sont un peu plus étroites qu’elles ne devraient, et le dos est construit avec un élastique un peu étroit…  Mais finalement ça tient bien quand même. Et puisque les élastiques sont bien tendus, pas de risque que ça bouge.

1601-Maillot bretelles

 

Après quelques dizaines de longueurs en piscine olympique, je peux confirmer que ce maillot est impecc’ pour la natation.

Pour l’esthétique… je trouve le côté bicolore plutôt flatteur pour les courbes. Et j’ai eu ce que je voulais : pas de décolleté. Du tout. C’est bien pour nager, mais il faudra que je prévois un autre maillot pour la plage l’été prochain !

1601-Maillot profil

Conclusion : modèle approuvé !

Et vous, sur les maillots de bain, vous êtes plutôt « nage utilitaire » ou « mise en valeur des appâts » ?

 

love

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *