Lingerie : élasticité du tissu ou élastiques rapportés ?


J’ai présenté dans un message précédent quelques définitions sur l’élasticité des tissus et sur le sens – et l’importance – de l’élasticité pour la lingerie.

 

Ces caractéristiques attendues de l’élasticité seront apportées par les tissus, mais bien plus par les élastiques !

Le recours à l’extensibilité doit être pensé dans notre choix de matière sur les tissus ET les élastiques, en combinant les deux.

 

 

Par exemple, restons sur la culotte :

 

Elle  peut être en tissu non extensible si elle est bien large et resserrée à la taille par un élastique. Ce lui donnera une allure un peu vintage.

C’est le principe du bloomer, ci-dessous avec des élastiques qui resserrent par des fronces à la taille et sur les cuisses.

madeleine colette

Patron gratuit Madeleine de Colette

 

 

A l’inverse, un tissu comprenant une bonne proportion d’élasthanne peut faire une culotte sans élastique, simplement avec une bande de finition dans la même matière. C’est un style qu’on retrouve souvent sur les sous-vêtements fillettes, comme ce modèle vu sur le site de La Redoute :

culotte enfant

Culotte enfant La Redoute

 

 

Et bien sûr, le modèle classique comprend un tissu extensible (ici un jersey de coton), avec des élastiques à la taille, et selon les goûts de chacun aux cuisses :

1601-Culotte coeurs blancs

Culotte en jersey – patron maison

L’élastique le plus utilisé pour les culottes est l’élastique picot, ainsi nommé car il présente sur un côté une décoration, le « picot », qui dépasse de la bordure du tissu. En général, il a une face pelucheuse qui vient contre la peau pour plus de douceur au contact. En tout cas je vous déconseille d’utiliser des élastiques qui n’ont pas de face pelucheuse !

 

 

Et si vous voulez voir d’autres exemples sur le même sujet, passez chez Sakiko Jones. Elle a fait des pièces superbes en tissu non extensible, avec élastique picot sur une culotte originale ou en tissu extensible sans ajout d’élastique pour un joli shorty. Sur ce shorty, Sakiko Jones a fait un travail du tonnerre pour présenter un tuto super clair pour accompagner les débutants de la lingerie sur leur premier modèle.

 

 

Pfffou… Je crois que les principes de base de l’extensibilité sont posés.

 

Est-ce que c’est clair pour vous ? Ces présentations vous ont éclairés ou je n’ai fait qu’enfoncer les portes ouvertes ?

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *